Retour vers le futur

Dans la série des anecdotes à la con dont tout le monde se carre insolites à mon propos, je me suis abonnée à mon premier forfait de téléphonie mobile ce mois-ci. J’achetais régulièrement des mobicartes depuis le début de ce siècle (si si) et j’ai fait l’acquisition en tout et pour tout de 3 téléphones portables en 9 ans (l’Alcatel OT 512, à la mort de la touche OK de ce dernier (un vrai fléau de la téléphonie cette touche centrale multifonctions), le Sagem My X-3-2 puis, par goût pour son petit côté disco, le Nokia 3220). C’est dire si je suis à la pointe du progrès. Heureusement, j’ai des amis geeks à la libéralité sans limite qui m’ont parfois tirée de ma misère technologique en me comblant de leurs largesses. Suivez mon regard.

Une geekette sans smartphone c’est assez peu commun. Une commerciale dont la ligne coupe faute de crédit, c’est plutôt fâcheux. Un cadre qui bipe ses collègues pour qu’ils le rappellent dans la foulée, c’est carrément gênant. J’ai donc brutalement mis fin à cette situation incommode en entrant dans une boutique de téléphonie pour en ressortir équipée du Samsung Galaxy S et d’un bon forfait dispendieux à souhait. Mais être propulsée dans le monde moderne, quand on vit depuis si  longtemps au moyen-âge, ça ne se passe pas sans quelques turbulences.

star trek demotivational poster picard uses android

Je fais référence à des films que je n'ai pas vus si je veux. Ce mec a le même nom que les habitants de ma région, c'est fou non ?

J’ai d’abord connu le syndrome de l’acheteur précautionneux, comportement communément adopté par la mamie dépassée depuis longtemps par la vie moderne. Celle qui compare systématiquement ce qu’elle voit sur TF1 avec ce qu’elle croit avoir vécu avant la guerre et qui prononce les quelques mots anglais qu’elle rencontre comme s’ils étaient français (« le petit d’à-côté est un vrai auligand*, il a mis un bostère* à son scotère*. »). Elle protège âprement les dernières économies d’une vie non encore dilapidées en étrennes pour ses petits-enfants. Elle ferme sa porte à double-tour et regarde bien par le Judas quand quelqu’un sonne, des fois que ce serait un colporteur ou -pire- un témoin de Jéhovah. Elle est certaine que sous le masque du petit vendeur mignon de la boutique de téléphonie se cache un requin prêt à l’escroquer en lui vendant du vifi ou du blutousse dont elle n’a guère l’usage. Comme cette bonne vieille mamie réac’, je me suis montrée tour à tour méfiante, circonspecte et soupçonneuse. Le diable se cache dans les détails et les frais supplémentaires se cachent dans les notes microscopiques de bas de page, c’est bien connu. Pour ne pas me retrouver trop désemparée en boutique, j’ai étudié au préalable toutes les offres de forfaits non bloqués de tous les opérateurs en rapport avec leur niveau de prix pratiqué pour les derniers terminaux mobiles. Ce qui a donné, en situation, « Ha non mademoiselle-la-vendeuse-mignonne, vous m’annoncez ce forfait à 47€/mois parce que vous supposez que je vais m’engager pour 24 mois, moi je voudrais celui à 54€/mois pour 12 mois que vous avez malencontreusement oublié de me présenter ». Je crois que ma visite en boutique a signé la vente la plus rapide de l’histoire d’Orange. La vendeuse a simplement eu à aller chercher le téléphone que je souhaitais pour accompagner le forfait que j’avais déjà choisi.

engrish Samurai Shodown neo geo

Victoly !

Toujours en boutique, c’est lors du déballage de ce téléphone que j’ai connu la révolte. Depuis quand sont-ce les vendeurs qui déballent votre téléphone devant vos yeux ? Est-ce qu’au pied du sapin de Noël quelqu’un s’est déjà amusé à déballer les cadeaux des gamins devant leurs petits yeux effarés et humides ? A la rigueur, j’aurais pu comprendre qu’on ouvre pour moi le coffret pour des raisons pratiques. Mais la vendeuse m’a fait côtoyer les limites de l’humainement supportable en posant ses dix boudins crasseux sur mes films de protection si frêles, si purs, déflorant d’un coup sec mon écran et ma coque et me privant par-là de près de 50% du plaisir de mon achat high-tech. Ses sales empreintes et son sadisme innommable ont souillé à jamais la virginité de mon écran Super AMOLED. De nos jours, on ne respecte plus rien. C’est pas le vendeur de chez Micromania qui aurait fait subir ça à mon GameBoy en 1995.

monsieur tatillon roger HARGREAVES editions hachette

Monsieur Tatillon, un mec bien qui aurait dû faire vendeur chez Orange à la place de l'autre grognasse.

Alors que je regardais suspicieusement mon bourreau parcourir avec un grand naturel ma liste de contacts, quelle n’a pas été ma surprise de l’entendre m’annoncer que j’avais déjà reçu un premier message. Et c’est lorsque mon tortionnaire a enfin daigné me tendre le téléphone, tout en laissant traîner ses gros yeux de perverse par-dessus mon épaule, que j’ai connu la perplexité. Certes, j’avais déjà eu en mains un téléphone doté d’un écran tactile. J’ai quand même mis plus de temps que ce qu’il serait acceptable pour comprendre comment aller ouvrir la petite enveloppe jaune qui était apparue dans le coin supérieur gauche de l’appareil… Spontanément, et pour que la vendeuse cesse tout contact physique avec mon téléphone, j’ai dit « oh très bien, je lirai tout le reste dans le mode d’emploi en rentrant ». Elle m’a adressé un sourire narquois. Figurez-vous qu’on ne trouve plus de mode d’emploi dans l’emballage des smartphones. Il n’en fallait pas davantage pour réveiller la mamie-réac’ qui sommeille en moi. Tout se perd ma bonne dame.

mamie réac fuck

* Vous aurez bien entendu reconnu les anglicismes hooligan, booster et scooter

Cet article, publié dans Une vie de So, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Retour vers le futur

  1. Julien dit :

    Mais pourquoi prendre un Samsung GS quand le GS II est dispo ? Ca n’a aucun sens …

  2. r2mib dit :

    Hé ! J’ai eu un One-Touch aussi ! Décédé aussi… Même maladie… :/
    J’espère que tu lui as foutu ton poing dans sa gueule à la vendeuse ! (Elle était vraiment si mignonne que ça ?…) 😉

    • cynicalso dit :

      Un fléau de la téléphonie te dis-je ! J’espère que 60 millions de consommateurs est parti en guerre contre les touches centrales de l’époque, parce qu’il s’agit clairement d’un cas de l’obsolescence programmée.
      La vendeuse était mignonne, oui, c’est principalement ce qui m’a empêché de lui refaire le portrait.

    • Julien dit :

      Ca m’était aussi arrivé avec mon OT511, qu’ils m’avaient remplacé par un 512. Pour le coup, j’ai été gagnant. (oui, y’en a 🙂 )

  3. Julien dit :

    Exactement ! En bleu ! Puis il avait un jeu supplémentaire il me semble.

  4. Ping : Une pression bien fraîche |

  5. Moi aussi je suis passée pour une dinde auprès d’Orange quand j’ai osé leur avouer que… je n’avais jamais eu de smartphone… Le vendeur a failli mourir foudroyé de consternation et de pitié.

  6. alibabarth dit :

    Contre les connasses de vendeuses, une seule solution : l’achat sur Internet. Disponible sur ton nouveau smartphone ! 😉

  7. Ping : La formation, suite et fin |

  8. Ping : Road 26 |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s